• Le Garçon Arc En Ciel

Ces 5 choses que le confinement m'a confirmé

1. Mes Amis sont les bons, et ça fait du bien.


L'angoisse de se retrouver sans nouvelle, de voir tout son cercle de copains partir en fumée. Déjà que le monde ne se porte pas très bien, alors si jamais je m'étais trompé, sur ceux qui comptent pour moi ?


Bon finalement, pas de mauvaise surprise. Ni de nouveaux amis à l'horizon. Le virtuel m'a permis de conserver des liens bien réels. D'en tisser encore davantage même.


Ne parler de pas grand chose, à part de la vie. Car oui, pour chacun, il n'y a pas grand chose de nouveau en ce moment. Mais parler de rien, ça fait du bien. Danser à en rire, juste pour le plaisir de bouger "ensemble" mais loin les uns des autres physiquement. Parler juste pour entendre leurs voix. Célébrer un anniversaire derrière nos écrans. Faire du sport en visio. Partager un repas à des kilomètres les uns des autres.




J'ai réalisé que ce qui me manquait le plus, ça n'était pas ce que je faisais, ni où je sortais, mais surtout les personnes avec qui je partageais ces moments. C'est avec eux - et eux - que je souhaite célébrer - à - la fin de ce confinement.




2. Mieux vaut un petit chez soi, qu'un grand "chez les autres"


Je me suis longtemps senti - comme beaucoup de Parisiens - à l'étroit dans mon 25 m² que j'occupe depuis maintenant 5 ans. Et bien, encore, et surtout, maintenant, j'étouffe un peu physiquement. Mais psychologiquement, je m'y sens bien. Etre confiné seul - avec Kiara ( aka Mimine pour les intimes ) mon bébé chat - me permet de vivre à mon propre rythme. Et à celui de personne d'autre. Je mange de façon complètement déréglée, me réveille de façon impromptue, chante comme si je jouais ma vie. J'apprivoise ce petit endroit que j'appelle "chez moi".



Avant, je le fuyais, maintenant, et par agréable dépit, j'en fais de tous les recoins mon terrain de jeu.



J'avoue que je ne pourrai pas supporter le moindre m² après la fin du confinement. Alors en attendant d'arriver à saturation, je profite.


Bref, je vis pour moi, et par moi.

Et pour Mimine, le cat.







3. Je n'aime toujours pas m'ennuyer.


Une chose dont j'ai horreur, c'est de compter les heures et les minutes. Il est difficile de croire que le temps passe à la même vitesse tout le temps, quand les occupations auxquelles on a accès sont limitées dans la variété et dans l'espace.


Pour moi, s'ennuyer, c'est perdre son temps. Et il parait si long quand on ne fait rien ! En tout cas, il paraissait. Car ne rien faire, j'ai aujourd'hui compris que ça ne voulait pas dire s'ennuyer. J'aime me perdre dans mes pensées mais je n'aime pas rester assis à ne pas en avoir.


Du coup, pour éviter d'être victime du temps mais plutôt d'être maître de mon temps, j'ai testé pleins de nouvelles choses, dont je vous parlerai dans un futur article.


STAY TUNED.



4. Si tu ne t'aimes pas toi, personne ne t'aimera.


Ca peut paraitre narcissique dit comme ça, mais en vrai, et bien, c'est vrai. S'aimer ne veut pas dire s'admirer et se mettre au centre de tout. S'aimer, c'est reconnaitre sa juste valeur, accepter ses défauts, faire de son corps un compagnon de route et de son esprit un partenaire de vie.


S'aimer, c'est accepter d'être seul, pour que l'âme qui se sent esseulée devienne une personne solitaire. La solitude n'est pas un choix, mais être un solitaire devient un trait de caractère.


S'aimer, c'est oser faire ce qui nous fait sourire, ce qui nous rend heureux. S'aimer, c'est se lever chaque jour en se disant qu'on est fier de nous, quoi qu'on fasse. Parce que s'aimer, ça nous appartient.



5. ON A QU'UNE VIE.


Dernière mais pas des moindres, cette leçon est la plus importante de toutes. Bon, rien de nouveau jusque là, mais la façon de voir notre vie peut tout changer sur son cours. En voyant les tragédies causées par cette épidémie, je me sens chanceux. Chanceux d'être en vie, de pouvoir profiter. Si demain j'étais amené à partir, je veux qu'on se souvienne de moi comme le gars qui a vécu, aimé, ri, voyagé. Je veux qu'on se souvienne de moi pour cette force que m'a transmise ma mère qui n'est autre que de V I V R E.



Le Garçon Arc En Ciel